L’Entraide ouvrière et la formation


 Photo : Hugues Le Guellec NR

Photo : Hugues Le Guellec NR

L’Entraide ouvrière inaugurait, hier, un nouveau centre de formation de 700 m2, avenue Gustave-Eiffel, à Tours-Nord. Y seront accueillis les bénéficiaires de l’accompagnement contre l’illettrisme, ou des visas crédit Région Centre pour l’apprentissage du français, d’Internet, de la bureautique ou du code de la route.

Sept salariés permanents

Le bâtiment de Tours-Nord, qui accueillait jadis l’Institut de la vigne et du vin, a été racheté au conseil général il y a quelques années. Il accueille au premier étage la direction de l’Entraide ouvrière. Le site compte sept salariés permanents pour une cinquantaine de bénévoles.
Le rez-de-chaussée sera donc consacré à la formation. Il a été restauré en grande partie (peinture, plomberie, électricité) lors de chantiers d’insertion. Une fresque aux couleurs de l’association, et portant les mots « tolérance » et « accompagnement », a été peinte sur la façade. « Jusqu’à présent, ces formations étaient dispensées dans des locaux de Tours-Centre qui n’étaient plus adaptés alors que le nombre de personnes formées (durant trois jours et plus) va passer de 580 en 2014 à 700 en 2015 », précise la présidente, Marie-Paule Legras-Froment.
Des formations nouvelles sont en projet, notamment avec l’Institut thérapeutique éducatif pédagogique (Itep) de Mettray, pour proposer des diplômes professionnels aux personnes formées au centre. « L’idée est de rassembler en un même lieu des adultes en insertion et des jeunes en grandes difficultés. Malheureusement, on manque vraiment d’offres pour professionnaliser toutes ces personnes. »